Page d'accueil
Conseil National des Astronomes et Physiciens
Section Surfaces Continentales Océan Atmosphère
   
Actualités
Informations générales
Archives
Contacts

 

Relevé de conclusions de la session de printemps 2017
Concours 2017
Florence Birol (OMP/CTOH) et Delphine Six (OSUG/GLACIOCLIM) sont déclarées admises au concours physicien

Laurie Boithias (OMP/BVET) est déclarée admise au concours physicien adjoint. Jean-Sébastien Moquet (OMP/HYBAM) est inscrit sur la liste complémentaire.

Mutation
La section a donné un avis favorable à la mutation d'Irène Xueref-Remy à l'OSU Pythéas.

Evaluation 2017
L'évaluation de l'activité des personnels CNAP SCOA de la vague quinquennale D (incluant l'académie de Paris) est programmée pour la session d'automne 2017

Concours 2017
Les dates des auditions sont fixées le lundi 27 mars 2017 pour le concours physicien et les mardi 28 et mercredi 29 mars 2017 pour le concours physicien adjoint. Les auditions auront lieu salle K S1-260 - salle rose sur le campus Gérard Mégie du CNRS, 3, rue Michel Ange, 75016 PARIS (métro : Michel-Ange Auteuil).

La publication des calendriers des auditions sur le portail GALAXIE vaudra convocation. Aucune convocation écrite ne sera envoyée.

Les candidats disposeront de 15 minutes pour leur présentation orale. A l'issue des présentations, le temps dédié aux questions sera de 10 minutes pour les candidats au concours de physicien et de 20 minutes pour les candidats au concours de physicien adjoint.

Le jour de l'audition, les candidats pourront fournir leur présentation au format PDF sur leur clé USB. Il ne leur sera pas permis de projeter un exposé dans un autre format que PDF ni de connecter leur ordinateur personnel au vidéoprojecteur.

Concours 2017
Suite à l'arrêté du 5 décembre 2016, est ouvert au concours de la section SCOA deux emplois de physicien et un emploi de physicien adjoint susceptible d'être vacant.

Les auditions se dérouleront la semaine du 27 au 31 mars 2017 à Paris et le concours sera ouvert sur Galaxie du 8 décembre 2016 au 9 janvier 2016 à 16h (https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cand_CANOPUS.htm).

Pour rappel (relevé de conclusions de la session d'automne 2016 de la section SCOA) :

  • Les priorités de recrutement données par l'INSU sont :
    • ANO1 (océan) : PIRATA ;
    • ANO2 (atmosphère) : PHOTONS ;
    • ANO « zone critique » : hydrologie continentale / hydrogéochimie pour l'un des services suivants préférentiellement : H+, KARST, OHGE, OBSERA, BVET.
    Ces priorités de recrutements ou coloriages sont élaborées par la direction de l'INSU à partir des avis des commissions spécialisées « océan, atmosphère » et « surfaces et interfaces continentales ». La section s'efforcera d'honorer en priorité les candidatures de qualité se positionnant sur les coloriages de l'INSU. Toutefois, la section rappelle que le premier critère de sélection est la qualité scientifique du candidat.
  • Principaux critères d'évaluation des candidatures
    Pour les deux concours physicien et physicien adjoint, les principaux critères sont :
    • qualité scientifique du candidat ou de la candidate (excellence du dossier scientifique, pertinence du projet de recherche, productivité scientifique) ;
    • adéquation de la candidature au profil du corps (recherche, tâches de service, enseignement).
    Pour les candidats au concours physicien adjoint, le dossier de candidature doit présenter :
    • une activité scientifique de qualité et un projet scientifique ambitieux ;
    • un projet de mission d'observation dans le cadre d'un service national d'observation (SNO) labellisé par l'INSU (voir http://www.insu.cnrs.fr/node/1228). Une description de l'état actuel du SNO est attendue en précisant bien l'organisation et le pilotage du SNO ainsi que les tâches de service labellisées. La présentation de l'organigramme fonctionnel du SNO est impérative. Le projet de mission d'observation doit décrire l'évolution proposée de l'organigramme fonctionnel du SNO et les tâches de service envisagées dans le cadre du SNO. L'avis du responsable du SNO sur le projet de mission d'observation est attendu. Tous les documents et avis des personnes ou composantes impliquées dans le SNO permettant d'apprécier l'intérêt, la convergence des priorités et de valider l'organigramme des tâches et missions proposées du physicien adjoint sont utiles à la commission.
    • un projet d'activité d'enseignement. Une expérience dans ce domaine est appréciée.
    Pour les candidats au concours physicien, les critères complémentaires suivants sont considérés comme importants :
    • capacité du candidat ou de la candidate à jouer un rôle structurant pour la discipline ;
    • nombre et la qualité des encadrements de doctorants effectués ;
    • prise de responsabilités au service de la communauté.
Pour rappel également (Informations générales), les candidats sont invités à consulter la liste de recommandations pour avoir une idée du contenu attendu des dossiers.

 

Session du 10 novembre 2016 de la section SCOA
Relevé de conclusions (promotion de grade et titularisation, évaluation quinquennale et changement de SNO, concours 2017 de la SCOA, informations diverses)

 

Promotions de grade pour l'année 2016 en section SCOA
Le nombre de possibilités de promotion de grade dans le corps des physiciens et physiciens adjoints, calculé pour l'année 2016, est le suivant en section SCOA :

  • 1ère classe du corps des physiciens : 1
  • classe exceptionnelle 1er échelon : 1
Les demandes sont à transmettre par courrier électronique au format PDF à sabrina.rahmani@education.gouv.fr et jean-pierre.chaboureau@aero.obs-mip.fr avant le 15 septembre 2016. Elles devront être accompagnées d'un C.V., d'une notice des titres et travaux et des tâches d'enseignement et de service.

 

Motion pour le suivi du climat et de l'environnement par le corps du CNAP-SCOA
envoyée au secrétaire d'État, en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche, à ses différentes directions générales, à la présidence du CNRS et à la direction de l'INSU.
Motion au format PDF

Le suivi du climat et de l'environnement est fondamental pour la documentation et la compréhension du système Terre et des impacts du changement climatique sur les sociétés humaines, en termes d'adaptation, de gestion des ressources, de risques et de vulnérabilités. Ce suivi par des mesures à long terme, régulières et contrôlées, conduit à fournir les séries de données longues et homogènes indispensables à la recherche scientifique. Les corps du CNAP1 de la section SCOA2 y contribuent de façon décisive. A l'heure de la COP21 et des ambitions fortes portées par la France, ces questions sur le climat et l'environnement sont au coeur des défis sociétaux d'aujourd'hui et des stratégies de recherche tant nationales, qu'européennes ou internationales.

La mise en oeuvre du suivi du climat et de l'environnement est l'une des missions des CNAP-SCOA. Ces problématiques autour de phénomènes d'origine naturelle et/ou anthropique à variabilité lente ou sporadique nécessitent en effet une prise en charge spécifique en termes de coordination, homogénéité, qualité des données et interopérabilité. Outre leurs missions de recherche et d'enseignement, les corps du CNAP ont cette mission particulière d'observation3 qui leur fait jouer un rôle clé dans le dispositif des infrastructures de recherche aux niveaux national et européen.

manque de personnels des corps du CNAP ne permet pas de répondre aux besoins croissants du suivi du climat et de l'environnement. Créée en 20024, la section SCOA est composée à 20% de physiciens et à 80% de physiciens adjoints, dont un quart est habilité à diriger des recherches, et la presque totalité est âgée de moins de 55 ans. Du fait de l'absence de départ à la retraite en 2016, il n'y a aucun concours en section SCOA. En cas de statu quo, il n'y aura aucun concours entre 2017 et 2025.

C'est une situation catastrophique, d'une part parce que les besoins essentiels en observation ne sont pas remplis et, d'autre part, parce qu'aucun espoir de promotion des physiciens adjoints dans le corps des physiciens n'est possible.

La France dispose avec les corps du CNAP-SCOA d'un outil efficace et performant pour répondre aux enjeux de la gestion des ressources et de l'adaptation au changement climatique. Sous peine de perdre cet atout pour l'insertion de la France dans les dispositifs européens et internationaux, cette politique du statu quo n'est pas durable. La création chaque année de plusieurs postes de physiciens et de physiciens adjoints au cours des dix prochaines années est une nécessité impérieuse pour maintenir la force de frappe nationale sur le suivi et la compréhension du climat et de l'environnement.

Motion adoptée à l'unanimité le 10 février 2016 par le Conseil national des astronomes et physiciens SCOA et soutenue par les présidents des autres sections du CNAP.

1 Corps des astronomes et physiciens et corps des astronomes adjoints et physiciens adjoints du Conseil national des astronomes et des physiciens (CNAP)
2 Surfaces continentales, océan, atmosphère (SCOA)
3 Organisation et réalisation de tâches scientifiques d'intérêt général d'observation et d'accompagnement de la recherche ayant un caractère national ou international et labellisés par l'Institut national des sciences de l'univers du Centre national de la recherche scientifique (décret n°86-434 du 12/03/1986, modifié par décret n°2015-1443 du 6/11/2015)
4 Arrêté du 8 novembre 2002 fixant la composition des sections du Conseil national des astronomes et physiciens